La Chartreuse de Villeuneuve lez Avignon

(20 km - 20mn)
58 rue de la république
30400 Villeneuve lez Avignon
http://www.chartreuse.org/

Edifié entre le 14e et le 16e siècle, il se compose de trois cloîtres et d’une série d’édifices communautaires (église, réfectoire, cellules monastiques, salle capitulaire), mais aussi de nombreux jardins. La chapelle d’Innocent VI est décorée de fresques peintes par Matteo Giovanetti au 14e siècle. Le monumental tombeau de style gothique de ce pape, qui date aussi du 14e siècle, a été installé dans dans la chapelle de la Sainte-Trinité.

Membre de l’Association des centres culturels de rencontre, la chartreuse abrite depuis 1991 le Centre national des écritures du spectacle.

Pendant longtemps, les jardins ont peu bénéficié de la politique de restauration des Monuments Historiques. A l’instar de la recherche récente et de l’engouement du public, l’art du jardin est aujourd’hui remis à l’honneur.

En 1999, la Chartreuse a entrepris une réhabilitation globale des anciens jardins du monastère et une réflexion sur leur évolution

Les cellules étaient l'endroit où les pères passaient l'essentiel de leur temps. Lieu de travail intellectuel, physique et manuel, ils y priaient, mangeaient et dormaient. La Chartreuse de Villeneuve propose à la visite une cellule-témoin reconstituée selon les sources documentaires disponibles.
Le déambulatoire du grand cloître, dit cloître des morts. Les portes des cellules donnaient sur ce cloître ou sur le cloître Saint-Jean ; elles sont signalées par des lettres peintes sur le linteau.

A côté de l'entrée de la cellule, la petite porte de bois est un passe-plat. Le moine de service portait le repas aux reclus. Le passage est ménagé dans le mur de façon oblique, de sorte qu'ils ne pouvaient pas se voir et n'étaient pas tentés de se parler, ne fût-ce que par signes.

Les cellules se composaient de plusieurs pièces. Ici, il s'agit de la pièce dévolue aux travaux manuels, souci constant des moines chartreux. Ils pouvaient y couper du bois ou confectionner de petits objets. Il y a une tradition d'ébénisterie chez les chartreux.

Les autres pièces consistent en un Ave Maria (sorte de petit sas par lequel on rentre dans la cellule pour mieux marquer encore la rupture d'avec l'extérieur (on peut en voir l'autel sur la photographie ci-contre - le chartreux se place sous l'invocation de la Vierge quand il sort comme quand il rentre) et une chambre (appelée cubiculum) pour le repos et la prière.

Les moines disposaient en outre d'un jardin attenant où ils cultivaient eux-mêmes des fleurs et des simples.

 


 

Le Mas des Arômes
68 avenue des Herbages | 84320 ENTRAIGUES SUR LA SORGUE | Tel: 04 88 61 20 78 | contact@le-mas-des-aromes.fr
N° Siret : 522 186 584 00010